Mimosa (F)

Puce : 941000023794326


N° 1318 / Mimosa femelle – née 01/01/2018 – 30 cm – 3 kg – Timide

Mimosa, que vous dire mis à part que c’est un chien minuscule qui doit peser tout juste 2 kg, qui a une pelade sur la tête et qui poussait des cris de terreurs en s’enfuyant à notre approche. Elle (nous pensons que c’est une femelle/ à confirmer) parait toute jeune et nous ne nous attendions pas à trouver un si petit chien dans une Perrera. Elle aura besoin d’un congénère pour sa socialisation, cependant nous aurons plus d’informations dans quelques jours sur son comportement, car elle a été placée en résidence payante étant donné que le refuge est saturé.

 

 

6 réflexions sur “Mimosa (F)

  1. Bonsoir
    Depuis que j’ai vu cette photo , ce petit chien devant cet autre chien apeuré lui aussi…. je me demande si lui aussi est sorti de cette fourrière….
    .Son regard si triste et désespéré me poursuit malheureusement je ne le vois pas dans les chiens à adopter.
    Bien sûr je suis consciente que vous ne pouviez tous les prendre…
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    1. Bjr elle est sortie de la fourriere et est a adopter si vous souhaitez l’adopter n’hésitez pas a remplir le formulaire Merci

  2. Bonsoir
    je n’ai pas trouvé le chien marron aux yeux clairs si tristes dans les chiens à adopter, il est tellement touchant..;
    De toute façon un immense merci pour eux tous

  3. Tous les petits chiens de la Perreras de Linares ont été réservés, c’est magnifique. Cet endroit devait puer la mort pour que tous les chiens soient aussi terrorisés. Le chien au poil couleur alezan avec les yeux clairs et le bout du museau noir etait l’expression même de la terreur, de l’incompréhension de se trouver là et il a l’air de savoir que c’est foutu pour lui. Pas d’issue. Et c’est çe regard, terriblement humain (sans faire d’antromorphisme) qui nous émeut et nous interroge sur le sort que nous réservons aux animaux dans notre société inhumaine. Où que tu sois, petit chien, ton regard me poursuit, je ne t’oublierai jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *