Léon (podenco) (M)

Puce : à venir

Léon né le 14/10/2016 – Craintif +++ – Ecija

Léon a eu une vie particulièrement difficile. Il a été sauvé par une bénévole dans une localité proche d’Ecija. Elle l’a trouvé mourant et affamé, il était utilisé comme chien d’appât dans les combats de chiens. Il garde des séquelles psychologiques importantes et a une peur viscérale de l’humain. Les bénévoles du refuge travaillent à le sociabiliser, mais le chemin sera très long pour lui. Il pourra vivre avec un chien équilibré de sa taille. Aujourd’hui Léon profite sereinement de sa nouvelle vie au refuge, il s’apaise peu à peu et apprend à ne plus avoir peur…

6 thoughts on “Léon (podenco) (M)”

  1. Alors là, on touche vraiment le fond !!! Appât dans les combats de chiens !!!! J’espère Petit Léon que tu te reconstruiras et que tu pourras vivre une vie décente, à l’abri de la cruauté humaine qui t’a fait tant souffrir !!! Maintenant tu es protégé, je te souhaite de trouver une famille aimante qui t’aimera comme on doit tous vous aimer, vous respecter.
    Bonne chance, petit Loulou.

  2. Mais quelle horreur… Ces pauvres bêtes utilisées au nom de la connerie humaine !!
    Ei il y en a beaucoup trop..
    Bien normal qu il aie peur !! Il lui faudra du temps pour se reconstruire, le respecter et y aller tout en douceur avec de l amour. Ma chienne est une trauma et on y arrive.. Avec de la patience et de l amour. Courage chouchou. On pense fort à toi. Vite une bonne famille gentille et douce pour toi.

  3. Haargg!! Des fois la colère fait place à un sentiment que je déteste, la haine!!
    Ces humains , capables de voir un être vivant se faire déchirer ou s’entretuer pour leur plaisir sont vraiment….je ne sais même pas…
    Enfin j’espère que cet innocent pourra se reconstruire et enfin Vivre comme il le mérite. Douces pensées à ce Léon.

  4. Je savais déjà que l’humain est un bel enfoiré mais la on touche le très fond de la crasse humaine, courage petit Leon il y des gens biens aussi respectueux de la vie et des êtres vivants, je te souhaite une famille qui saura te donner tout ce que tu n’as jamais eu et de connaitre de belles années de bonheur.

  5. Vraiment… il y a tout un tas d’humains qu’il faudrait éradiquer…
    Comment peut-on être dénué de toute sensibilité envers la souffrance ?
    L’humain est capable du pire… et même envers ses semblables…
    Avoir du plaisir de la souffrance est trop abject…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *